Une robe rayée à volants – Patron maison !

Me revoilà par ici, je vais devoir rattraper le retard… Car mon absence sur le blog ne signifie pas l’absence de couture !

Ce mois-ci je me suis attaquée à la réalisation d’une robe pour ma fille de 3 ans, cette robe est prévue pour être portée au mariage de nos amis au mois de Juillet (et oui, je m’y prend tôt !).

Les patrons que je possède ne m’inspirait pas trop… je me suis donc mise en tête de réaliser moi-même la robe de A à Z.. patron compris !

Pour le tissu, ce sera du seersucker (tissu de coton gaufré) rayé bleu clair et blanc avec un fil argenté qui donne du brillant à la matière. Je l’ai trouvé sur le site des Coupons Saint Pierre : les 3 mètres à 20 euros ! Voilà de quoi réaliser une robe pour chacune de mes filles et peut être même un top pour moi !

Pour le modèle, je l’ai trouvé après quelques recherches sur internet : ce sera une robe à volants, comme celle-ci sur le site de vert baudet :

robe-fille-rayures-irisees.jpg

 

Pour la réalisation du patron, j’ai utilisé comme base le patron de la robe chasuble disponible sur le site de Petit Citronhttp://www.petitcitron.com/patrons-de-couture/vetements-denfants/robe-chasuble-3-12-ans.

Après avoir imprimé et reconstitué le patron, je l’ai modifié afin de :

  • Séparer l’avant de la robe en deux (pour former la partie en V). J’ai donc deux pièces pour l’avant au lieu d’une seule.
  • Changer la forme du dos afin qu’elle soit plus ouverte, avec une forme en V également.
  • Séparer le dos de la robe en deux (pour que les volants se retrouvent entre chaque partie).
  • Élargir la partie dos (j’ai ajouté 3 cm de chaque côté pour une forme plus évasée).

Pour les volants, j’ai repris comme base le patron des volants de la robe Winnie de La Maison Victor (https://www.lamaisonvictor.com/fr/p/LMV-Winnie-R/). Je vous épargne les détails des mesures nécessaires pour que les volants soient de la bonne longueur !

Enfin – comme si c’était pas assez compliqué comme ça – j’ai choisi de doubler la robe avec du tissu en coton fin blanc. 

Pour le montage, j’ai eu quelques difficultés car mes mesures n’étaient pas correctes entre l’avant et le dos, j’ai donc eu besoin de reprendre le patron, le modifier et refaire la découpe de certaines pièces.

Ensuite, la mise en place de la doublure m’a demandé beaucoup de réflexion. J’ai un peu loupé la couture de la première emmanchure, mais la deuxième était bien mieux réussie.

J’ai choisi de surpiquer l’ensemble du col et des emmanchures ce qui fait que la doublure se tient bien.

Au final, je suis plus que satisfaite du résultat ! Je me suis lancée dans ce projet un peu à l’aveugle et finalement j’ai réussi à aller jusqu’au bout 🙂

robe1

robe2

… Ah et j’oubliais, la barrette est aussi de la partie ! Elle est disponible à la vente via ce lien : https://www.etsy.com/fr/listing/593934480/barrette-noud-pince-crocodile-rayee-bleu?ref=listings_manager_grid

IMG_1457.JPG

La robe Alma ou ma première participation à un concours…

Au mois d’octobre, la marque de patrons que j’affectionne particulièrement “Louis Antoinette” a lancé un concours de couture. L’objectif ? “Hacker” la robe Alma, c’est à dire créer une robe en suivant la patron de la robe Alma mais en apportant sa touche personnelle, soit par le choix des tissus, soit en transformant le patron.

hacklamode-louisantoinette-saison-3-940x631.png

J’ai eu envie de me lancer un défi en participant à ce concours ! Mon objectif n’était pas forcément de gagner mais de participer en respectant le timing imposé (à peu près un mois) et me confronter à d’autres couturières.

Le modèle de la robe Alma est globalement assez classique, la touche d’originalité est apportée par le volume des manches et le dos entièrement boutonné.

Pour tout vous dire, je ne suis pas fan des manches sur le modèle proposé par la marque, je n’aime pas leur volume trop important. J’en ai donc tenu compte pour le choix du tissu.

J’ai trouvé mon bonheur chez Craftine avec une belle viscose bleu marine très légère mais pas transparente, et de la dentelle bleu marine. C’est la première fois que j’utilise de la dentelle… qu’est ce que c’est joli… mais un peu compliqué à coudre, c’est tellement fragile !

La réalisation de la robe s’est bien passée, je maîtrisais déjà les différents points techniques. J’appréhendais un peu les nombreuses boutonnières mais finalement ce n’est pas si compliqué, c’est la machine qui fait tout !

Je me suis posée pas mal de questions pour la finition des manches en dentelle. J’ai finalement fait un ourlet mais je ne suis pas sûre que ce soit la bonne méthode !

J’ai choisi de ne pas apporter beaucoup de modifications au modèle : juste raccourci la jupe et les manches. J’ai regardé les modèles réalisés par d’autres couturières et il y avait vraiment de bonnes idées, notamment la transformation de la robe en combishort, ou bien un décolleté dans le dos.

Voilà le résultat avec les photos prises avec une température extérieure de … 10 ° !!

Bon… je n’ai pas gagné mais j’ai vraiment aimé participer 🙂 Peut-être que je participerai également l’année prochaine !

Ma robe Sirocco en double-gaze jade

Tout est parti d’une vente de double-gaze de coton par les coupons saint pierre, et un flash pour cette matière, tellement agréable à porter, douce au toucher et pas transparente en plus ! Pour la couleur, j’ai beaucoup hésité.… moutarde ou jade ? Finalement ce sera Jade ! J’ai déjà beaucoup de jaune dans ma garde robe !

Cette matière reste tout de même assez particulière et j’avais un peu peur de la manipuler. Je cherchais donc un projet simple pour ce tissu.

Cela fait quelques mois que je suis Emilie de Dessine moi un patron sur Instagram, elle est dentiste et a commencé en parallèle son activité de réalisation et de vente de patrons. J’aime beaucoup l’originalité des patrons qu’elle propose, et c’est donc tout naturellement que j’ai regardé ses patrons à la recherche de l’inspiration.

Le top Sirocco m’a tout de suite plu avec son décolleté dans le dos et le détail aux épaules, et petit plus, ce top est facilement transformable en robe en ajoutant 35 cm de tissu en bas du patron. J’ai donc sauté le pas et acheté ce patron !

J’ai reçu le patron par la poste avec un petit mot manuscrit d’Emilie me remerciant de ma commande, j’apprécie beaucoup cette petite attention 🙂 La pochette du patron est très jolie, ainsi que son illustration.

patronsirocco

Par contre, j’ai été un peu déçue du livret contenant les instructions de réalisation du patron, il est en noir et blanc et la mise en forme laisse un peu à désirer (peut-être pas assez pro à mon goût). Mais il ne s’agit que de la forme, sur le fond les instructions sont très claires avec des photos et des schémas explicatifs. La réalisation a été très facile ! Ce patron est vraiment idéal pour les débutantes.

J’ai mis très peu de temps à réaliser cette robe, je dirai 4h (décalcage du patron et découpe du tissu inclus !), ce qui est très peu en comparaison avec ce que j’ai pu faire jusque là.

J’ai donc réalisé cette robe avec du double-gaze de couleur jade et deux boutons cuivrés aux épaules (récupérés d’un manteau). Je porte la robe avec une ceinture au niveau de la taille, la robe m’arrive alors juste au-dessus des genoux.

IMG_2976.JPG
Détail du bouton

J’adore cette robe, elle est très agréable à porter, légère et douce… idéale en période de canicule !

IMG_0529 (3)IMG_0531IMG_0534